Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

Entreprise

Rentrée 2020 : vers une hausse continue de la vacance ?

Business man 1031755

Une rentrée très attendue pour le marché locatif des bureaux en IDF après une baisse de 40 % de la demande placée sur le 1er semestre 2020.

Le stock d’offres est en constante augmentation depuis la fin de l’année 2019 avec 2900 offres répertoriées sur toute la région au 1er septembre (source : La place de l’immo).

Pour la première fois depuis 2017, l’offre immédiate en Ile-de-France progresse pour atteindre 3 millions de mètres² disponibles, soit près de 300 000 m² supplémentaires depuis fin 2019 (source : Immostat).

Le taux de vacance atteint 5.5% sur la région, 2.8% sur Paris, l’offre immédiate en septembre se caractérise par plusieurs points :

-  Fin des travaux : beaucoup de propriétaires, privés comme institutionnels, ont profité du déconfinement et de la chute de la demande pour rénover les surfaces afin d’être prêts pour commercialiser des bureaux dès la rentrée.

-  L’attentisme de la demande : Les entreprises ont plus que jamais des besoins immobiliers après la crise : restructuration des locaux pour respecter les règles sanitaires ; adaptation du télétravail / présentiel grâce au flex-office ; croissance ou décroissance du nombre des salariés dans une entreprise impactant directement le besoin de mètres carrés. Malgré cela, la demande peine à redémarrer et attend encore, à tort, des baisses de loyers de la part des bailleurs.

-  Les reports de projets : Les besoins en début d’année sont-ils désormais les mêmes pour la rentrée ? Beaucoup d’entreprises reportent, voir repensent entièrement, leur projet immobilier pour les raisons évoquées au point précédent. La gestion des questions RH et la préparation des budgets 2021 ont déjà le sujet immobilier à préparer.

Le stock d’offres va sans aucun doute continuer d’augmenter de mois en mois rendant le marché locatif plus ouvert et propice au retour des transactions tant attendues. La hausse de la vacance ne sera pas un problème si le marché des bureaux reste dynamique, évolutif et adaptable au nouveau monde post crise sanitaire. 


Pôle Communication, Etudes et Marketing